| | News

Le robot européen ExoMars attendra 2022 pour aller sur la Planète rouge

Rosalind Franklin, le robot mobile européen d’ExoMars, est équipé d’une foreuse permettant d’accéder au sous-sol de Mars | ESA

L’Agence spatiale européenne (ESA) et l’entreprise d’État pour les activités spatiales Roskosmos ont décidé de reporter à 2022 le lancement de la deuxième mission ExoMars, consacrée à l’étude de la planète rouge. Les experts ont convenus de la nécessité d’un délai supplémentaire afin de mener à bien les essais destinés à vérifier que tous les éléments du véhicule spatial soient au point pour l’aventure martienne.

Pourquoi c’est dommage. Cette mission a pour objectif principal de déterminer s’il y a eu de la vie sur Mars par le passé et de mieux connaître l’histoire de l’eau sur cette planète. Rosalind Franklin, le robot mobile européen d’ExoMars, est équipé d’une foreuse permettant d’accéder au sous-sol de Mars ainsi que d’un laboratoire miniature conçu pour rechercher des traces de vie, situé dans un compartiment parfaitement stérile. «Nous voulons nous assurer que nous sommes parfaitement prêts à mener à bien cette mission et nous ne nous accordons aucune marge d’erreur. Ces activités de vérification supplémentaires garantiront le bon déroulement du voyage et, une fois sur Mars, les meilleurs résultats scientifiques possible», a expliqué Jan Wörner, directeur de l’ESA

link

L'info sur le site de l'ESA

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi