| | News

Le protoxyde d'azote, gaz hilarant qui ne fait pas rire les climatologues

La revue Nature publie un inventaire très robuste des émissions d’origine naturelle mais également humaine de protoxyde d’azote (N2O), une molécule également connue pour son effet anesthésiant et euphorisant, sous le terme de… gaz hilarant. Ces travaux confirment l’urgence de maîtriser nos rejets de ce gaz, qui sont principalement liés à l’agriculture et à l’industrie.

Pourquoi on en parle. Le protoxyde d’azote affiche un pouvoir réchauffant 310 fois plus élevé que le CO2. En outre, il participe à l’altération de la couche d’ozone stratosphérique, qui protège les organismes vivants des ultraviolets du soleil. Jamais un bilan aussi complet des émissions de N2O n’avait été publié auparavant.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi