| | News

Le Parlement adopte une motion pour sauver les abeilles suisses

Image d'illustration | Gian Ehrenzeller / Keystone

Le Conseil des Etats a adopté ce mercredi 3 juin une motion proposée par le Conseil national visant à renforcer la protection des insectes, et notamment des abeilles. Le Conseil fédéral, favorable à cette motion, sera chargé de l’application des mesures, déjà préconisées à l’occasion d’une précédente motion de 2013.

Pourquoi c’est urgent. En Suisse, environ 60% des espèces d’insectes sont en danger, principalement dans les régions agricoles, selon les Académies suisses des sciences naturelles. Parmi eux, les abeilles font figure de symbole de cette biodiversité en berne, malgré leur intérêt tant pour les écosystèmes naturels que pour les activités économiques humaines, notamment agricoles.

L’historique. En 2013, une première motion demandait déjà au Conseil fédéral de favoriser la recherche sur la disparition des abeilles et autres insectes en Suisse. Il en était ressorti en 2014 un «plan national de mesures pour la santé des abeilles», sur lequel s’appuie la motion adoptée le 3 juin 2020.

Les causes du déclin. C’est à une accumulation de facteurs, essentiellement liés aux activités humaines, que l’on doit la disparition progressive de ces insectes:

  • Utilisation excessive de certains produits phytosanitaires

  • Segmentation des habitats

  • Prolifération de parasites

  • Effets du changement climatique

  • Pollution lumineuse…

Les mesures proposées. Ce rapport proposait aussi une série de mesures pour enrayer le phénomène. Parmi elles:

  • un certificat fédéral de capacité obligatoire pour tout détenteur d’abeilles,

  • une formation de base et continue pour les apiculteurs,

  • des mesures de conservation des milieux naturels fleuris,

  • un renforcement des prescriptions d’utilisation des produits phytosanitaires,

  • une intensification de la recherche sur les effets de ces produits sur les abeilles et autres insectes pollinisateurs

La suite. Le texte voté ce 3 juin donne mission au Conseil fédéral d’appliquer ces différentes mesures. Il devra également s’appuyer sur un second rapport complémentaire que le Conseil National avait demandé à l’Office fédéral de l’environnement et que ce dernier a rendu à l’été 2019.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi