| | radar

Le monde politique s'agace du soutien d'universitaires à Extinction Rebellion

Extinction Rebellion au pont Bessières à Lausanne, 20 septembre 2019 | Camille Andres

Des universitaires peuvent-ils s’engager en faveur d’un mouvement prônant la désobéissance civile? C’est la question que se posent plusieurs personnalités politiques dans Le Temps après la publication d’une tribune où environ 80 professeurs et chercheurs de tous bords ont affirmé leur soutien au mouvement Extinction Rebellion, également dans Le Temps.

Pourquoi on vous en parle. Extinction Rebellion s’est fait une spécialité de la désobéissance civile non violente au nom de la cause climatique. En septembre dernier, une partie de ses membres avaient par exemple bloqué durant quelques heures le pont Bessières à Lausanne. Rappelant que ce type d’action reste illégal en Suisse, plusieurs politiciens et politiciennes s’insurgent de voir des professeurs leur affirmer leur soutien.

link

Lire la réaction des politiciens suisses dans Le Temps

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi