| | Radar

Le labo chinois: pluie artificielle, nettoyage des océans et paroi sous la mer

Littoral de Hong Kong. | Vincent Yu / Keystone

Notre correspondante à Hong Kong, Julie Zaugg, vous livre les dernières actualités scientifiques et technologiques venues de Chine.

Pluie artificielle au Tibet. Pour résoudre la sécheresse qui frappe la province depuis juin, les autorités ont lancé 31 fusées contenant de l'iodure d'argent et des sels hygroscopiques, deux substances utilisées pour ensemencer les nuages. Elles permettent de concentrer les gouttelettes d'eau, favorisant les précipitations. Un ambitieux projet prévoit de doter le plateau himalayen de milliers de chaudières capables d'émettre ces particules. Xinhua (EN)

Une solution pour nettoyer les océans. Des chercheurs de l'Institut de technologie des matériaux et d'ingénierie de Ningbo ont développé une nouvelle sorte de mousse en polypropylène qui permet de séparer le pétrole de l'eau en cas de marée noire. S'inspirant de la surface rugueuse et de la structure tubulaire des nids d'abeille, elle permet de filtrer l'eau et d'absorber les hydrocarbure en l'espace de quelques secondes. Chemical Engineering Journal (EN, Paywall)

Une paroi artificielle sous la mer. Le littoral de Hong Kong est largement bétonné, en raison des nombreux projets de terre-pleins. Ces grandes surfaces lisses empêchent la vie marine de s'y accrocher. La température de l'eau peut aussi y monter jusqu'à 50 degrés. Des chercheurs locaux ont donc créé des murs remplis de sillons et de crevasses à l'abri du soleil qui imitent la surface des rochers. Ils prévoient de les installer sur 190 km de côtes. The South China Morning Post (EN)

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi