Le labo africain: menace pétrolière, rhinocéros blanc et photovoltaïque

Image d'illustration. / Wikimedia Commons

Notre correspondant à Dakar, Matteo Maillard, vous livre chaque semaine les dernières actualités scientifiques et technologiques du continent africain.

Le pétrole menace la plus grande réserve naturelle d’Afrique. D’une superficie de 100’000 kilomètres, la réserve du Termit, créée en 2012 à l’est du Niger, abrite plus de 130 espèces d’oiseaux, des dizaines de reptiles et une antilope classée en danger critique d'extinction. Fin juin, le pays a annoncé sa décision de retirer 45’000 km2 de réserve pour le développement d’un projet de la China National Petroleum Corporation qui a déjà 21 puits dans le pays. GEO (FR)

Le rhinocéros blanc sauvé par l’insémination artificielle? Avec la mort en 2018 du dernier spécimen mâle en liberté, l’espèce africaine devra peut-être son salut aux manipulations scientifiques. Le zoo de San Diego (USA) qui s’est donné pour mission de sauver les espèces en voie d’extinction, a permis fin juillet la naissance d’un bébé mâle grâce à cette méthode. Une étape historique pour l’espèce. France Info (FR)

Suisse et Sénégal ensemble pour améliorer le solaire. L’Ecole supérieure polytechnique de Dakar, en partenariat avec l’EPFL, a mis sur pied le centre CT2S afin de développer le secteur solaire. Il a pour vocation d’analyser les composants photovoltaïques et d’écarter du marché les nombreux panneaux défaillants qui atterrissent souvent en Afrique. Agence Ecofin (FR)