Le labo africain: fintech, accès à internet et libre-échange

Un ballon dirigeable de Google pour l'accès à internet dans des zones reculées. | AP Loon | Keystone

Chaque semaine, notre correspondant à Dakar Matteo Maillard explore les dernières innovations du continent africain.

La Fintech africaine explose. La technologie financière est l’un des secteurs économiques présentant l’expansion la plus rapide en Afrique. Depuis 2015, les entreprises de la branche ont levé 320 millions de dollars de fonds. En deux ans, cet écosystème a crû de 60% et comprend aujourd’hui 491 entreprises de haute technologie. Forbes (FR)

Google connecte le continent. Le géant californien ambitionne d'étendre la couverture internet en Afrique. Ces prochaines semaines, l’entreprise va tester des ballons dirigeables, grands comme des terrains de tennis, qui permettront aux zones reculées d’accéder au web. En parallèle, elle a annoncé la pose d’un câble internet sous-marin qui reliera Lisbonne au Cap, d’ici 2021. Jeune Afrique (FR)

La zone de libre-échange continentale prête au décollage. L’accord commercial qui va unir plus de 1,2 milliard d’Africains à partir du 7 juillet vient de recevoir un soutien de taille. Le Nigeria, premier marché du continent avec 190 millions d'habitants, a accepté mardi d’intégrer cet espace qui permettra de réduire les taxes douanières et d’apporter des gains sociaux-économiques estimés à 3,6 milliards de dollars. Quartz (EN)