| | news

La deuxième vie de l'avion solaire Solar Impulse 2 va commencer... en Espagne

Solar Impulse 2 sur le point de se poser à Hawaï, lors de son vol record de près de 5 jours en juillet 2015 | SolarImpulse

Le Solar Impulse 2 (SI2), qui a permis à Bertrand Piccard et André Borschberg de réaliser le premier tour du monde en avion solaire entre 2015 et 2016, va commencer sa seconde vie… en Espagne. L’aéroplane été acquis par l’entreprise aéronautique hispano-américaine Skydweller, qui veut le transformer en banc de test «grandeur nature» pour développer et produire en série des drones de moyenne altitude. L’engin, actuellement en pièces détachées, doit être acheminé vers la péninsule Ibérique ces prochains jours.

Pourquoi c’est dommage pour la Suisse. Dans l’élan du succès du tour du monde en 2016, une mue du SI2 en drone solaire avait été évoquée, suscitant jusqu’à l’intérêt du Département fédéral des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC). Une entreprise nommée OpenStratosphere et basée à l’Innovation Park de l’EPFL (non liée à Solar Impulse) avait aussi été créée, en 2015 déjà, pour commercialiser des applications avec des avions solaires sans pilote. De quoi permettre à la Suisse de devenir leader dans ce domaine alors en plein essor des drones de haute altitude… Après un trou d’air, celui-ci suscite un regain d’intérêt. Avec SI2 aussi, mais qui volera sous pavillon espagnol cette fois.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi