| | News

Le Conseil suisse de la science veut tirer les leçons de Covid-19 avant les prochaines crises

Depuis le 1er janvier 2021, Sabine Süsstrunk, professeure à la Faculté informatique et communications de l’EPFL, est la présidente du Conseil suisse de la science (CSS) | EPFL / Alain Herzog

Quelles leçons tirer de la pandémie de Covid-19 et des bouleversements qu’elle a imposés à tous les niveaux, y compris la politique scientifique? Répondre à cette question est l’une des missions que s’est fixées le Conseil suisse de la science (CSS) pour son programme de travail 2020-2023. Sabine Süsstrunk, présidente du Conseil depuis le 1er janvier et professeure à l’EPFL, en a présenté les grandes lignes à l’occasion d’un point presse. L’occasion pour l’organe consultatif de rappeler l’importance d’accompagner les acteurs de la formation, de la recherche et de l’innovation afin de surmonter les prochaines crises.

Pourquoi c’est important. La survenue d’une pandémie était un phénomène prévisible, auquel la Suisse s’était préparée de longue date. Mais la crise n’a pas seulement été sanitaire: elle a engendré de nombreuses répliques inattendues, notamment aux plans économiques et sociaux.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi