| | news

Le Chili, en pleine crise sociale, renonce à accueillir la COP25 en décembre

Logo officiel de la COP25

Le Chili renonce à organiser la COP25 qui devait se dérouler du 2 au 13 décembre, a annoncé le président Sebastián Piñera. Le sommet du forum de Coopération économique Asie-Pacifique (Apec), qui devait avoir lieu les 16 et 17 novembre, est lui aussi annulé. «Cela a été très difficile, car nous comprenons l’importance» de ces enjeux, a-t-il annoncé, rapporte le quotidien chilien La Nacion.

Pourquoi c’est important. La crise sociale au Chili ne faiblit pas. Depuis une dizaine de jours, les manifestations contestataires fleurissent, et ont déjà provoqué une dizaine de morts. Le président chilien a aussi rappelé que son pays tiendrait ses engagements, tant au regard de l’Apec que sur le climat. Reste désormais à savoir quel pays prendra la relève au pied levé pour organiser l’événement.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi