| | Radar

Le Brexit risque de mettre à sec la recherche britannique

Image: KEYSTONE / AP/ FRANK AUGSTEIN

Un Brexit sans accord aurait de fortes répercussions sur la science. Le président de la Royal Society, société savante britannique, a lancé un avertissement le 28 mars, rapporté par Sciences et Avenir.

Pourquoi c’est important. Le Royaume-Uni est le premier pays bénéficiaire des financements scientifiques européens : grâce à l’Union européenne, les chercheurs britanniques ont engrangé 4,2 milliards de livres (4,6 milliards d'euros) depuis 2014. Une sortie de l’UE priverait aussi le pays d’un cadre réglementaire favorisant la collaboration scientifique paneuropéenne, notamment en matière d’essais cliniques.

link

Lire l'article de Sciences et Avenir (FR)

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi