| | News

La reproduction des baudroies, une histoire de fusion amoureuse

Une baudroie abyssales de Johson (Melanocetus johnsonii) femelle, et son compagnon mâle accroché au ventre | Edith A. Widder

Dans le règne animal, trouver un partenaire sexuel n'est pas toujours simple. Mais au fond des abysses, les rencontres se font rares. Les baudroies, et les autres poissons de l’ordre des lophiiphormes, se sont donc adaptés avec une stratégie des plus radicales: le mâle fusionne avec la femelle, dans une forme de greffe amoureuse! Mais pour tenir dans le temps, le couple doit se protéger du rejet, ce qui passe par une restructuration du système immunitaire. Ce qu’on ne ferait pas par amour…

Pourquoi c'est intéressant. Au-delà de la fascination qu’exerce ce comportement – pour autant qu'on le sache – unique chez les animaux, ce bouleversement du génome interroge aussi sur l’histoire du système immunitaire des vertébrés. Il pourrait aussi ouvrir de nouvelles pistes de recherches pour corriger des immunodéficiences humaines ou supporter les greffes d’organe.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi