| | Radar

La mort du World Wide Web est-elle programmée?

Image d'illustration | Keystone

Les premiers signes du «Splinternet» sont observables: Pékin a bloqué Google, YouTube, Facebook, Instagram depuis une dizaine d’années. A Washington, tant les démocrates que les républicains soutiennent le combat qu'a mené Donald Trump contre TikTok ou WeChat. Deux versions du Web pourraient émerger, l’une dominée par l’Amérique, l’autre par la Chine.

Ce que ça pourrait changer. Plusieurs pays veulent sortir de la mainmise américaine et de ses Gafam (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft). En 2019, la Russie a créé son propre réseau, Runet, quand la Chine cherche à développer sa version des Gafam: les BATXH (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi). La division d’internet a des enjeux technologiques, mais aussi militaires, les investissements en cybersécurité devenant de plus en plus primordiaux.

link

Le Soir

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi