| news

La géolocalisation d’urgence qui aurait pu sauver un randonneur avance en Europe et traîne en Suisse

Centrale d'appels d'urgence à Berne. | Gaétan Bally / Keystone

La technologie de géolocalisation automatique d’urgence AML, pour Advanced Mobile Location, est active dans une dizaine de pays et sera obligatoire dans l’Union européenne en 2020. Et en Suisse? Les discussions sont en cours, mais les autorités ne semblent pas pressées. Son déploiement interviendra au plus tôt en 2021.

Pourquoi on en parle. La polémique enfle depuis le décès du randonneur français Simon Gautier en Italie. Ce dernier a passé un appel d’urgence le 9 août, mais les secours ne sont pas parvenus à le localiser de manière suffisamment précise. Son corps n’a été retrouvé que neuf jours plus tard, le 18 août.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi