| | Radar

La fonte du permafrost augmenterait les risques de raz de marée

Les fjords d’Alaska sont une destination particulièrement prisée des grands bateaux de croisière.| Keystone/ Joe Kafka

Les bateaux de croisière qui circulent dans les fjords sont-ils menacés par des raz de marée si le gel ne maintient plus la cohésion des montagnes qui les entourent? C’est la conclusion d’une équipe de géologues qui étudie le glissement des pentes autour du fjord de Barry Arm en Alaska, explique le Guardian. Selon eux, le détachement d’une des pentes, probable dans les 20 ans à venir, provoquerait un tsunami susceptible de submerger la région et d’emporter les bateaux croisant à proximité.

Pourquoi c’est intéressant. Des Alpes à l’Alaska, la cohésion de certaines zones montagneuses est en partie assurée par le gel. Le réchauffement climatique, qui met à rude épreuve tant les glaciers que le pergélisol de ces écosystèmes sensibles, est de nature à provoquer des glissements de terrain. Au cours du siècle dernier, dix des quatorze plus grands tsunamis enregistrés se sont produits dans des zones montagneuses bordant des mers froides. Le glissement de terrain de la baie de Lituya en 1958 en Alaska a ainsi créé une vague de 60 mètres déferlant jusqu’à 524 mètres d’altitude dans les montagnes alentours.

Ces liens entre la géophysique de la terre et le changement climatique émergent de plus en plus en tant que nouveau domaine de recherche, dans la foulée des travaux pionniers de Jerry Mitrovica à Harvard.

link

Lire l’article du Guardian

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi