| | interview

Le sort du requin mako et des raies-guitares se joue à Genève

Raie-guitare à tête ronde, une des espèces devant intégrer l'Annexe II de la CITES | Creative Commons

La Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinction (CITES) tient en moment à Genève sa dix-huitième conférence des parties. L’objectif de cette rencontre consiste à mettre à jour ses listes d’espèces devant faire l’objet de protections particulières.

C’est notamment le cas du requin mako et de plusieurs espèces de raies-guitares, menacés par la surpêche. Une trentaine de pays souhaitent les voir intégrer l’Annexe II de la CITES, afin que leur commerce soit réglementé. Leur cause est notamment défendue par Sarah Fowler, membre du comité scientifique de la fondation Save our Seas, basée à Genève.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi