| | radar

La dernière enquête de Nature révèle les effets délétères du doctorat sur la santé mentale

JOERG SARBACH/AP/KEYSTONE

La santé mentale des doctorants s’aggrave, observe Nature à l‘occasion de son enquête bisannuelle. Il y a deux ans, seuls 29% des 5700 étudiants sondés estimaient être préoccupés par leur santé mentale. Cette année, ils sont 36% sur 6300 à avoir dû rechercher une aide extérieure pour cause d’anxiété ou de dépression.

Pourquoi c’est inquiétant. Il ne s’agit pas d’une tendance isolée: une enquête internationale de 2018 de l’OMS estimait à 31% les étudiants du supérieur à avoir rencontré un problème de santé mentale au cours des 12 derniers mois. Un sondage britannique rapportait il y a quelques jours une tendance similaire. En Suisse, une campagne visant à améliorer la santé psychique des étudiants a démarré cet automne.

link

Lire l'article publié par Nature

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi