| | news

La délicate entrée de l'IA sur le front de l'humanitaire

Un convoi du CICR en Syrie.| AP ICRC / Keystone

Heidi.news est partenaire des Applied Machine Learning Days (AMLD), et déplace jusqu'au mercredi 29 janvier sa rédaction à l'EPF de Lausanne, sur le site de l'événement.

Les promesses de l’intelligence artificielle séduisent les organisations humanitaires. Elles voient dans l’usage de ces nouveaux outils une opportunité pour rendre leur action dans des zones ravagées par la guerre ou les désastres naturels plus efficace. Mais les acteurs présents sur le terrain se montrent très prudents, notamment car les données nécessaires au développement de modèles sont particulièrement sensibles.

Pourquoi c’est important. Les besoins d’assistance humanitaire, provoqués essentiellement par des conflits et des événements climatiques extrêmes, ne cessent d’augmenter. Selon un rapport des Nations unies publié en décembre 2019, environ 168 millions de personnes dans le monde seront concernées en 2020. Le montant des financements nécessaires atteindra 28,8 milliards de dollars.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi