| | news

Cultiver de l'huile de palme neutre en carbone, c'est possible... en théorie

Palmeraies en Colombie | J. Quezada et al.

L’huile de palme, ce lipide solide à température ambiante très prisé des agro-industriels, est aujourd’hui l’un des responsables bien identifié de la déforestation des zones tropicales, en particulier en Asie. Pourtant, ce n’est pas la culture du palmier à huile qui pose en soi problème, mais la provenance des terres exploitées. Une étude menée par des chercheurs de l’EPFL et du WSL, publiée dans Science Advances, montre ainsi que la transformation d’anciens pâturages en palmeraies, elle, peut être neutre en carbone, à certaines conditions.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi