| | news

La consommation de charbon, portée par l'Asie, devrait rester stable au moins jusqu'en 2024

Un ouvrier lave du charbon en Chine | MICHAEL REYNOLDS/EPA/KEYSTONE

Malgré une légère diminution en 2019, la consommation de charbon ne devrait pas s’effondrer de sitôt. Il s’agit encore de la principale source d’énergie mondiale, à hauteur de 38%. En cause: la demande de plusieurs pays asiatiques, en particulier de la Chine, où est consommée la moitié du charbon produit dans le monde, explique le dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE)

Pourquoi c’est important. Les émissions de gaz à effet de serre de la planète sont, encore et toujours en 2019, en hausse. Dans le même temps, 2019 devrait être la deuxième ou troisième année la plus chaude jamais enregistrée, selon l’Organisation météorologique mondiale. Quant au sommet de la COP25, à Madrid, il laisse un goût d’inachevé, notamment faute d’accord sur la régulation des marchés carbone.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi