| | Radar

La Chine vise la neutralité carbone pour 2060, et prend de court les Etats-Unis

Xi Jinping lors de son allocution diffusée aux Nations unies à New York | KEYSTONE/AP/UNTV

Le 22 septembre 2020, à l’occasion de l’assemblée générale des Nations unies à New York, le président chinois Xi Jinping a pris de court la communauté internationale. Il a annoncé que la Chine s’engageait à ce que ses émissions de gaz à effet de serre déclinent à partir de 2030, et à atteindre la neutralité carbone d’ici 2060. Un engagement plus ambitieux que celui des Etats-Unis, dont le retrait de l’accord de Paris sera effectif à partir du 4 novembre 2020, rappelle Bloomberg.

Pourquoi c’est important. Signataire de l’accord de Paris, la Chine s’était déjà engagée en 2015 à atteindre son pic d’émissions avant 2030, mais c’est la première fois que le pays s’engage sur la neutralité carbone. Il devrait dévoiler des engagements chiffrés plus précis d’ici les prochains mois. Aujourd’hui, la Chine représente 28% des émissions globales de gaz à effet de serre. Surtout, Xi Jinping est intervenu quelques minutes après une allocution houleuse du président américain Donald Trump, lequel fustigeait la Chine pour son bilan environnemental. Signe que la Chine sait aussi manier la diplomatie climatique à son avantage, note la BBC.

link

A lire sur Bloomberg et le site de la BBC

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi