| | Idées

L’intelligence artificielle est-elle un loup pour l’homme?

Paul Ackermann

«La machine est-elle au service de l’homme ou l’homme au service de la machine?» Cette question de Thomas Schlag, professeur de théologie à l’Université de Zürich, était au cœur de l’Artificial Intelligence Geneva Summit qui avait lieu ce mercredi 6 novembre au Campus Biotech et dont Heidi.news était partenaire.

L’intitulé de l’après-midi était intriguant: «Du corps et de l’âme: médecine et religion à l’aune de l’intelligence artificielle». On y a croisé l’historien des religions Odon Vallet, le spécialiste de rhétorique byzantine Grégoire Sommer, le neuroscientifique Grégoire Courtine et le fameux réalisateur lausannois Jean-Stéphane Bron qui était là avec son équipe pour filmer son prochain documentaire sur le cerveau, «Brain stories».

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi