| | News

L'Europe doit décider de sa voie spatiale, entre ambitions et réalité

Image de synthèse du Lunar Gateway (Portail lunaire) proposé par la Nasa en 2017 | Nasa

L’Europe spatiale va décider de son avenir ces 27 et 28 novembre à Séville, où se réuniront les ministres de l’espace de ses Etats membres. Un budget total de 13,7 milliards de francs leur sera proposé lors de ce Conseil, baptisé Space19+. Outre les lanceurs et les applications du spatial, les ambitions lunaires européennes, aux côtés des Etats-Unis, devraient être discutées.

Pourquoi c’est important. Cette réunion a lieu tous les trois ans ; la précédente s’est tenue à Lucerne en 2016, et avait débouché sur un programme soutenu à hauteur de 11,2 milliards. L’objectif de cette rencontre sera donc d’afficher les priorités. La Suisse, qui sera représentée par la Secrétaire d’Etat à la recherche Martina Hirayama, peut bien se positionner, comme le rappelait encore le 22 novembre le Vaudois Daniel Neuenschwander, chef du transport spatial à l’ESA, dans un entretien accordé à Heidi.news.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi