| | news

Google publie enfin ses travaux pionniers sur la «suprématie quantique»

Détail d'un ordinateur quantique | IBM Research

Cette publication officielle était très attendue. L’étude dont le preprint avait fuité et dans laquelle Google affirmait avoir atteint la «suprématie quantique», c’est-à-dire le seuil où l’informatique quantique devient plus intéressante que les ordinateurs traditionnels, a été publiée ce 23 octobre par Nature. Mais ce concept, introduit en 2012 par le physicien américain John Preskill, peut être interprété de diverses façons.

Pourquoi c’est important. Vraie ou fausse première? La bataille des mots fait rage autour de la façon dont il faudrait tester la «suprématie quantique» pour s’assurer de l’avantage technique fourni. Mais c’est un jalon qui marquera certainement l’histoire. Reste à améliorer le dispositif pour en tirer des applications commerciales à la fois utiles et rentables.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi