| | Radar

L'EPFZ calcule les turbulences avec l'aide de l'intelligence artificielle

CSE/lab ETH Zurich

C'est une première: des chercheurs de l'ETH Zurich ont réussi à automatiser la modélisation des turbulences, ce type d’écoulement où un fluide forme des tourbillons. Leur projet recourt à des algorithmes d'apprentissage par renforcement (intelligence artificielle) et à la puissance de calcul du superordinateur du Centre suisse de calcul scientifique. Baptisé «Piz Daint», il s’agissait, en novembre 2020, du 12e ordinateur le plus rapide du monde.

Pourquoi c’est intéressant. Les turbulences sont omniprésentes, et posent régulièrement des soucis aux ingénieurs qui doivent modéliser l’écoulement des fluides: autour d’une aile d’avion, dans une prothèse cardiaque, ou même dans un modèle météorologique, par exemple. Or, les équations décrivant le phénomène, dites «de Navier-Stokes», n’ont pas été résolues mathématiquement. La seule manière d’y parvenir est de réaliser des approximations par simulations numériques, en découpant l’espace que l’on souhaite modéliser en un certain nombre de mailles.

link

Lire sur le site de l'ETH Zurich

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi