| | news

L’EPFL remporte le grand prix d'iGEM, les «JO de la génétique»

Membre de l’équipe iGEM EPFL, Leonard Karsunky présente le projet à l'iGEM 2019| DR

Le projet de test génétique rapide et portable des maladies de la vigne défendu par une équipe de neuf étudiants de l’EPFL a remporté, le 4 novembre, le grand prix de la compétition iGEM(International Genetically Engineered Machine) à Boston. Démarrée en 2003, cette compétition d’étudiants a vu s’affronter cette année 340 équipes de plus de 40 pays, dont trois autres équipes suisses. C’est la première fois qu’une équipe helvétique remporte le prix le plus prestigieux d’iGEM.

Pourquoi c’est important. Il est très difficile de distinguer les maladies de la vigne que sont la flavescence dorée et le bois noir. Or, la première est très contagieuse et mortelle, si bien qu’en attendant les résultats de tests qui peuvent prendre jusqu’à deux mois, les viticulteurs ne peuvent pas prendre les mesures adéquates. Le test mis au point par les étudiants de l’EPFL a l’avantage de ne prendre que deux à trois heures pour livrer ses résultats, et peut être réalisé sur place.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi