| | News

En Europe, l’excellence scientifique menacée par un gel budgétaire

En dépit de sa petite taille, la Suisse est le cinquième pays européen à bénéficier des financements pour la recherche d'excellence. | Institut Rathenau

Dans le cadre de l’EuroScience Open Forum qui se tient actuellement à Trieste, le Conseil Européen de la Recherche (ERC) organisait un débat sur le futur des recherches «frontières» en Europe. En substance, l’ERC, qui depuis sa création en 2007 finance des recherches avancées sur la base de l’excellence scientifique des projets qui lui sont soumis (et non pas sur celle des contributions nationales au budget européen de la recherche), redoute que les coupes budgétaires envisagées dans le cadre du prochain programme Horizon Europe ne stoppent son expansion.

Pourquoi c’est critique. L’ERC est la grande «success story» du financement de la recherche européenne de ces dernières années. En partie parce que les fonds que distribue cette agence sont basés sur une sélection des projets effectuée par des scientifiques du domaine concerné, et non pas en fonction de considérations politiques. C’est la raison pour laquelle malgré sa petite taille, la Suisse, qui est associée à ce programme, occupe le cinquième rang des pays bénéficiaires avec 622 financements ERC obtenus entre 2007 et 2019. Après avoir vu son budget augmenté de 60%, l’ERC redoute maintenant de faire les frais du gel des budgets européens.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi