| | radar

L'administration Trump veut limiter la portée des recommandations américaines en matière de nutrition

Image d'illustration. | Chitose Suzuki / Keystone

Aux Etats-Unis, un comité supervisé par les départements de la santé et de l’agriculture publie tous les cinq ans ses recommandations en matière de nutrition. Et la prochaine édition, prévue pour 2020, risque bien d’être édulcorée: l’administration Trump a fait le tri parmi les sujets que les experts aborderont, laissant de côté la consommation de viande rouge ou transformée, les effets des aliments ultra-transformés ou encore les quantités de sodium appropriées dans la nourriture. Le Washington Post raconte les pressions et les controverses qui ont mené à cette situation.

Pourquoi c’est important. Ces recommandations guident notamment la manière dont le gouvernement gère les cantines scolaires et ses programmes d’assistance alimentaire. De nombreux spécialistes soulignent que les sujets écartés sont primordiaux si les Etats-Unis veulent endiguer l’épidémie d’obésité, de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires à laquelle ils sont confrontés. Selon l’association Center for Science in the Public Interest, une mauvaise alimentation serait à l’origine de 700'000 décès par an dans le pays.

link

Lire l'article du Washington Post

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi