| | News

Joe Biden ou le retour de la science en trois chantiers (et un parent pauvre)

Joe Biden et son futur conseiller scientifique, Eric Lander. Photo: Keystone

Contrairement à son prédécesseur, le 46e président des Etats-Unis tient la science en haute estime et a commencé à le prouver avant même le début de son mandat. Le 16 janvier, Joe Biden a nommé son futur conseiller scientifique, lui offrant un poste à un niveau jamais égalé pour cette fonction: membre du Cabinet. Eric Lander, qui doit être confirmé par le Sénat, est un mathématicien et généticien qui a aidé à décrypter le génome humain. Il est aussi professeur de biologie au fameux MIT et à l’école de médecine de Harvard. Son prédécesseur était un météorologiste qui n’avait été nommé que deux ans après le début de la présidence Trump.

Pourquoi ça veut dire beaucoup. Le profil d’Eric Lander est à la hauteur des ambitions de Joe Biden, qui devra ramener la science sur le devant de la scène après quatre années de déni des faits scientifiques au sein même de la Maison Blanche. Une remise en question de la science si forte que la prestigieuse revue «Scientific American» avait décidé en octobre 2020 de soutenir le candidat démocrate à la présidentielle. Cette prise de position était une première depuis la création de la revue, il y a 175 ans.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi