| | News

Il y a 41'000 ans, Neandertal enterrait bien des corps

Reconstitution de Néandertal à Londres | Paul Hudson/Creative Commons

Cette fois, la démonstration semble solide: une équipe internationale a montré dans  la revue Scientific Reports que le corps d’un enfant Neandertal remontant à 41’000 ans a bien été enfoui par ses congénères. La ré-étude de vestiges retrouvés au début des années 1970 sur le site de La Ferrassie, en Dordogne (France) et de nouvelles fouilles et analyses apportent des données scientifiques qui semblent indiscutables.

Pourquoi on vous en parle. Depuis des décennies, les archéologues s’écharpent sur l’idée que l’homme de Neandertal a pu, comme notre ancêtre Homo sapiens, enterrer ses morts. Une précédente démonstration en 2013 de sépulture Néandertalienne sur le site de La Chapelle-aux-Saints (Corrèze) avait été très critiquée, notamment par la communauté scientifique anglo-saxonne. Cette fois, la preuve semble être apportée qu’un enfant de deux ans a bien été enfoui après son décès. Reste à savoir dans quel but!

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi