| | news

En Suisse, la géothermie profonde tiendra-t-elle ses promesses?

Forage de géothermie profonde de Saint-Gall en 2013 | Gian Ehrenzeller/Keystone

L'Université de Genève a participé au suivi sismique d'un forage de géothermie profonde à Larderello-Travale, en Italie. Résultat: alors que ce type de projet génère normalement une activité sismique non négligeable, le forage italien a pu s'approcher des 3000 mètres sans provoquer de tremblement de terre notable.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi