| | News

Genève réclame 20 millions à l’Institut suisse de bioinformatique, qui ne peut pas payer

Le Tribunal fédéral. | KEYSTONE / Laurent Gillieron

Dans le cadre de la vaste recapitalisation de la Caisse de pension de l’Etat de Genève (CPEG), le canton demande à l’Institut suisse de bioinformatique (SIB), affilié à la caisse, de verser 20 millions de francs. Le SIB, dans l’incapacité de payer ce montant, a porté l’affaire devant le Tribunal fédéral ce lundi 3 février. Il alerte sur une situation «kafkaïenne» qui pourrait entraîner sa faillite.

Pourquoi c’est important. Créé en 1998 à Genève, où se trouve toujours son siège, le SIB est aujourd’hui présent dans toute la Suisse et développe des outils et des bases de données utilisées par des chercheurs dans le monde entier. Il emploie 200 personnes et son rôle dans le paysage suisse de la recherche est largement reconnu.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi