| | radar

Fin de la COP25 sans entente sur les marchés du carbone

La ministre chilienne de l'environnement Carolina Schmidt, présidente de la COP 25. | Keystone, EPA EFE, ZIPI

Les discussions de la Conférence de Madrid sur les changements climatiques ont pris fin dimanche sans entente sur la question des marchés carbone et la manière dont ils sont régulés dans l’accord de Paris, raconte Libération. Cet élément clé du dispositif sera donc à nouveau débattu l'année prochaine. Les principaux acteurs du blocage? Le Brésil et l’Australie. Brasilia souhaite qu’il soit possible de compter deux fois certaines réductions d’émissions, chez le pays émetteur et chez l’acheteur, le fameux double comptage quasi-unanimement décrié. Quant à l’Australie, elle insiste pour que les anciens certificats carbone du système de Kyoto puissent continuer de circuler sur le marché.

Pourquoi c’est désolant. Malgré la mobilisation des citoyens en faveur du climat et les chiffres alarmants sur le réchauffement, les Etats ont à nouveau échoué à aboutir à un résultat ambitieux. Au final, et même si personne n’en attentait grand-chose, la COP25 réussit à décevoir non seulement le public, mais aussi un majorité des observateurs rodés à la diplomatie climatique, souligne Libération.

link

Libération

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi