| | news

Face à la crise sanitaire, la galère financière des étudiants

Image d'illustration. | PPR/obs/Schweizerisches Rotes Kreuz/Prisma

En Suisse, trois-quarts des étudiants travaillent à côté de leur formation. Durant le semi-confinement, de nombreux petits boulots, dans la restauration, l’hôtellerie ou encore la vente, se sont évaporés du jour au lendemain. Si certains peuvent compter sur le soutien financier de leur famille, d’autres voient leurs ressources plonger. Dans les universités, les demandes d’aide affluent.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi