| | Radar

Extinction Rebellion bientôt considérée comme organisation criminelle au Royaume-Uni?

Action d'Extinction Rebellion pour bloquer l'accès à des imprimeries britanniques, sous l'oeil de la police et des pompiers | YUI MOK/AP PA/KEYSTONE

Le groupe activiste Extinction Rebellion a (re)mis la question du climat à l’agenda de la rentrée britannique. Avec des actions hautes en couleurs, entre marches anti-gouvernementales et blocages routiers, et même l’occupation de deux imprimeries en charge des éditions du Sun, du Times, du Daily mail et du Daily Telegraph pour empêcher la distribution des titres. Au terme d’une semaine houleuse, le gouvernement britannique a demandé au ministre de l’Intérieur d’envisager de catégoriser Extinction Rebellion en tant qu’organisation criminelle, indique le Guardian.

Pourquoi c’est compliqué. Le groupe militant a réagi et qualifié cette démarche de «ridicule» et d’insultante pour les milliers de citoyens qui soutiennent les actions. En réaction au blocage des imprimeries, certains journaux ont rendu gratuits leurs contenus en ligne pour le week-end. Mais dans le même temps, les autorités ont arrêté plus de 600 membres de l’organisation en moins d’une semaine, au motif de non-respect des règles sanitaires liées à la pandémie, qui interdisent les rassemblements de plus de 30 personnes outre-Manche.

link

A lire sur le Guardian

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi