| | news

Et si Lausanne se chauffait avec son futur métro?

Vue d'artiste d'un échangeur de chaleur placé dans les parois d'un tunnel | EPFL

Des chercheurs de l’EPFL suggèrent d’équiper la future ligne M3 du métro de Lausanne avec des pompes à chaleur. Elles pourraient chauffer des logements en surface l’hiver, et les climatiser en été.

Pourquoi on vous en parle. Parce que c’est une bonne idée! La méthode de calcul publiée dans Applied Thermal Engineering permet d’estimer que l’installation d’échangeurs de chaleur dans 60 000 mètres carrés de parois de tunnel, couplée avec des pompes à chaleur, subviendrait à l’essentiel des besoins de chauffage de plus de 1500 logements standards en surface.

En inversant le système en été, la fraîcheur du sous-sol pourrait alors climatiser ces logements, avec une très faible dépense d’énergie.

link

Lire le communiqué de l'EPFL (FR)

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi