| | news

En levant 4 millions de francs, Artmyn introduit la transparence sur le marché de l’art

Le scanner du spin-off de l'EPFL numérise les toiles en haute définition mais aussi en ultraviolet et en infrarouge.

Spin-off de l’EPFL, la start-up Artmyn annonce avoir levé 4 millions de francs auprès de la principale plateforme d’enchères en ligne Invaluable. Ce montant qui porte à de l’ordre de 8 millions les fonds levés par l’entreprise va lui permettre de déployer sa technologie de scanners nouvelle génération dans les 5000 maisons de ventes aux enchères partenaires d’Invaluable.

Pourquoi c’est important? Comme le montrera le prochain épisode de notre exploration sur les croisements entre l’art et la technologie, le gros problème du marché de l’art, c’est son opacité avec des faux ou des œuvres mal attribuées qui continuent de circuler massivement. La technologie ultraviolet d’Artmyn rend accessible l’analyse des restaurations d’un tableau. Celle par infrarouge permet de révéler ce qui est sous le tableau (une esquisse par exemple).

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi