| | radar

En Afrique, la seconde invasion de criquets de l'année est vingt fois plus grosse que la précédente

SVEN TORFINN/AP FAO/KEYSTONE

Fin janvier 2020, une invasion de criquets déferlait sur l’Afrique de l’Est. C’est désormais un essaim vingt fois plus gros qui menace le Kenya, l'Éthiopie et la Somalie, alerte Ars Technica. La situation, concomitante avec la pandémie de Covid-19, pourrait virer à la catastrophe.

Pourquoi il reste de l’espoir. En janvier, la FAO avertissait qu’à cause du changement climatique, la taille des essaims de criquets en Afrique pourrait croître d’un facteur 500 d’ici juin. Malgré tout, la chaîne de distribution des insecticides, qui devront être dispersés sur les champs pour limiter les dégâts, est moins affectée par la pandémie que, disons, celle des masques. Le timing de l’événement reste malgré tout très dangereux pour la sécurité alimentaire: le prochain essaim pourrait se former en juin ou juillet, ce qui est précisément le début de la saison des récoltes.

link

A lire sur Ars Technica (EN)

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi