| | Radar

Et si les virus étaient aussi une source d'énergie?

Vue microscopique d'une bactérie marine | Creative Commons

Des microbes marins unicellulaires pourraient engloutir les virus, écrit le New York Times. Si elle se confirme, cette découverte pourrait bien renverser un ancien dogme des sciences de la vie: les virus ne joueraient pas seulement un rôle de parasite, mais aussi de source d’énergie.

Pourquoi c’est intéressant. Il semble que les virus, ces viles entités biologiques auquel la plupart des scientifiques refusent le statut d’organisme vivant, figurent au menu des protistes — des créatures unicellulaires. Ces derniers contiendraient en effet une grande quantité d’ADN viral, signe possible d’une forme d'ingestion, selon une étude publiée dans Frontiers in Microbiology par le Bigelow Laboratory for Ocean Sciences.

link

New York Times

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi