| | radar

Donald Trump suggère de repousser l’élection présidentielle de novembre

Rien ne prouve aujourd'hui que l'élection qui aura lieu dans 100 jours sera frauduleuse.

Après avoir agité le spectre de fraudes potentielles lors des prochaines élections présidentielles américaines de novembre, le président Donald Trump a pour la première fois suggéré un possible report du scrutin prévu le 3 novembre. Selon le Los Angeles Times, le président a tweeté cette éventualité juste après que le Bureau d’analyses économiques ait révélé que le PIB américain s’est contracté d’un tiers (32,9% !) au second trimestre, compromettant définitivement la popularité d’un président déjà au plus bas dans les sondages.

Pourquoi c’est très inquiétant. Aux prises avec une crise sanitaire, économique et sociale pour lesquelles il a plus joué le rôle de pyromane que de pompier, Donald Trump s’engage de plus en plus sur la voie de l’autoritarisme. Des interventions d’agents fédéraux dans des villes démocrates comme Portland sous le prétexte d’insurrection à son obsession de minimiser la participation électorale en empêchant le vote par courrier, Donald Trump qui a déjà indiqué qu’il n’accepterait pas forcément le résultat de l’élection cède à sa propre propagande sur la loi et l’ordre. Y compris en faisant une annonce anticonstitutionnelle qui relèverait du coup d’état.

link

Lire l’article du Los Angeles Times

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi