| | News

Don controversé d’un cheikh koweitien: la Cour des comptes dédouane l'UNIGE

La façade d'entrée du bâtiment des Bastions de l'Université de Genève. | KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

L’ancien premier ministre du Koweït, le cheikh Nasser, avait fait don en novembre 2016 d’un million de francs à l’Université de Genève (UNIGE). Interpellée à ce sujet, la Cour des comptes avait décidé d’enquêter. Aujourd’hui, elle conclut que toutes les procédures en vigueur ont été respectées. La Cour en a par ailleurs profité pour analyser la gestion des fonds de recherche reçus par l’UNIGE. Elle dresse un «constat global positif».

Les faits. Le don examiné, de 1,05 million de francs précisément, a été employé à hauteur de 750'000 francs pour financer des activités de recherche en hydropolitique. Les 300'000 francs restants ont contribué à un programme d’échanges entre l’Université de Koweït, l’UNIGE et d’autres partenaires au Proche-Orient. Un citoyen avait adressé une «communication» à la Cour pour faire part d’interrogations concernant les investigations effectuées par l’UNIGE avant d’accepter la somme.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi