| | Radar

Disparition du prix Nobel de chimie Richard Ernst, père suisse de l'IRM

Le professeur Richard Ernst en 2003 à Zurich. | Keystone / Gaëtan Bally

Le professeur à l’ETH de Zurich Richard Ernst est décédé le 4 juin dernier à l’âge de 87 ans, a annoncé sa famille. Le chercheur avait reçu le prix Nobel de chimie en 1991 pour ses travaux révolutionnaires sur la spectroscopie par résonance magnétique nucléaire, qui ont permis par la suite le développement de l’imagerie par résonance magnétique (IRM) moderne. Contrairement aux appareils d’imagerie basés sur les rayons X — comme le scanner —, l’IRM n’expose pas le patient à des rayonnements ionisants.

Au-delà du Nobel. Outre le prix Nobel, Richard Ernst a reçu de nombreuses récompenses prestigieuses, parmi lesquelles le prix Wolf de chimie (1991), le prix Marcel Benoist (1986) et le prix Horwitz (1991). Il a été membre de nombreuses sociétés scientifiques et a été membre du Conseil suisse de la science (2000 à 2002). Il n’hésitait pas à se montrer critique quant au milieu de la recherche universitaire, qu’il a dépeint dans son autobiographie publiée en 2020 comme un milieu de requins. Dans son ouvrage, il appelait les autres chercheurs à davantage s’exprimer publiquement et «réapprendre à rêver dans les universités et à inventer un monde idéal.»

link

A lire sur Le Temps

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi