| | Radar

Des sursauts gamma d'une intensité inédite ont été détectés

Андріана21/WikiCommons

Le dernier souffle d’une étoile avant la mort et la transformation. C’est ainsi que l’on peut interpréter les sursauts gamma, ces bouffées soudaines de photons gamma, rayonnement très énergétique, qui surgissent dans le ciel lors de l’effondrement d’une étoile géante, conduisant à la formation d’un trou noir ou d’une étoile à neutron, ou lors de la fusion de deux étoiles à neutrons, lorsqu’elles sont organisées en système binaire. Mais ces derniers soupirs célestes seraient en définitive deux fois plus énergétiques que prévu, explique le Guardian, à l’aune de résultats publiés dans la revue Nature.

Pourquoi on en parle. Les astrophysiciens détectent en moyenne un sursaut gamma par jour. En quelques secondes, ces derniers libèrent autant d’énergie que notre Soleil au cours de toute sa vie! Pour traquer ces événements, un télescope spatial est chargé de donner l’alerte en cas de détection. Un télescope terrestre prend alors automatiquement le relais pour observer «l’afterglow», qui correspond aux effets de rémanence du flash. Par les niveaux records d’énergie mesurés, ces observations suggèrent que des processus physiques encore inconnus prennent place au cœur des étoiles mourantes, susceptibles de doubler l’énergie libérée.

link

Lire l'article publié par le Guardian

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi