| | radar

Des soupçons de plagiat visent un professeur de l’ETH Zurich

Le bâtiment principal de l'EPFZ, dans le centre de Zurich. | Christian Beutler / Keystone

Deux professeurs d’universités étrangères ont contacté la direction de l’ETH Zurich, respectivement en juillet et en novembre 2019, pour lui faire part de soupçons concernant un de ses professeurs, révèle Republik. Ils estiment que le doctorat de ce dernier plagie celui d’une autre professeure zurichoise, publié huit ans plus tôt. Selon le média alémanique, l’ETH Zurich, sur la base d’un examen préliminaire concluant à l’absence de faute, aurait renoncé à mettre sur pied une commission d’enquête officielle et classé l’affaire sans suite.

Pourquoi c’est intéressant. Republik rappelle que l’ETH Zurich avait été épinglée en 2015 pour sa clémence vis-à-vis d’Olivier Voinnet, un de ses professeurs de biologie responsable d’avoir manipulé des données. Le site internet zurichois indique aussi que même si les accusations de plagiat actuelles ont été classées du côté de l’ETH Zurich, l’information s’est propagée dans les cercles concernés et continue de faire des vagues. Une revue scientifique américaine qui a eu vent des soupçons a ouvert une «enquête éthique» contre le professeur, qui est toujours en cours.

link

Lire l'article de Republik

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi