| | Reportage

Des orchidées contre le béton au cœur de la première ZAD suisse

Détail de la barricade à l'entrée de la ZAD de la colline du Mormont | Florent Hiard/Heidi.news

Au milieu du chemin, la barricade de palettes, de pneus et de fil barbelé donne le ton. Les militants installés en haut de la colline de Mormont, à Eclepens, sont là pour y rester. Décidés à tenir leur position aussi longtemps que nécessaire, les activistes écologistes de la première ZAD de Suisse nous rencontrent sur place… sans pour autant nous ouvrir toutes les portes.

Pourquoi on en parle. L'installation d'une zone à défendre, ou ZAD, est un mode de protestation inédit en Suisse. Mis en lumière par l'occupation du site de Notre-Dame-des-Landes en France, qui devait accueillir un nouvel aéroport, le principe tient en l'occupation d'un lieu que l'on veut protéger d'une activité humaine jugée néfaste. Dans le cas de Mormont, il s'agit de défendre la colline contre l'extension de la carrière du cimentier Lafarge Holcim.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi