Réservé aux abonnés

Des moustiques génétiquement modifiés pour ne plus transmettre la dengue

Moustique tigre, image d'illustration | Creative Commons

Modifier génétiquement les populations de moustiques tigres afin que ceux-ci ne puissent plus être infectés par la dengue. C'est ce qu'envisage de réaliser une équipe américaine, taïwanaise et australienne, à travers des résultats scientifiques publiés ce jeudi 16 janvier dans PLOS Pathogens.

Pourquoi on en parle. La dengue est une maladie virale dont le symptôme principal est une très forte fièvre accompagnée de douleurs articulaires et musculaires. Il en existe quatre souches, ou sérotypes, principales. Surtout présente dans les régions tropicales et subtropicales, on compterait près de 400 millions de cas d’infections par an, dont environ 100 millions présentant des manifestations cliniques, selon l’OMS pour qui la moitié de l’humanité serait exposée au risque d’infection.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter