| | radar

Des bots à l’origine d’un quart des tweets sur le réchauffement climatique

Image d'illustration. | Richard Drew / Keystone

Sur les réseaux sociaux, les conversations sur le réchauffement climatique sont façonnées par une armée de bots informatiques, ces logiciels qui envoient des messages, retweetent ou «likent» de manière autonome, raconte le Guardian. Une étude de l’Université de Brown, qui n’a pas encore été publiée, montre qu’ils étaient à l’origine d’un quart des tweets sur le climat au moment de l’annonce du retrait américain de l’accord de Paris en 2017.

Pourquoi c’est important. Les chercheurs ont examiné des millions de tweets et conclu que les bots avaient alors tendance à féliciter le président Donald Trump pour sa décision et à favoriser la propagation de fausses informations. Un tel niveau d’activité des bots sur Twitter concernant la crise climatique, avec une quantité disproportionnée de messages climatosceptiques, entraîne une distorsion du discours et peut avoir une influence importante sur la confiance du public concernant les faits et les informations avérées, soulignent les chercheurs.

link

Lire l'article du Guardian

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi