| | News

Le T. Rex qui valait 30 millions, une dérive du «dino business»?

Le Squelette Stan avant sa vente à New York | Mary Altaffer/Keystone

C'est une vente qui fera date dans le monde de la paléontologie. Le 6 octobre dernier, un squelette de tyrannosaure presque complet a été vendu à New York pour près de 30 millions de dollars par la maison d'enchères Christie's. Surnommé Stan, le T. Rex en question avait été découvert en 1987 dans le Wyoming puis déterré dans les années 1990. Une fois sorti de la roche, ce grand carnivore s’était avéré l'un des plus complets de cette espèce emblématique.

Où est le problème? Ce prix pharaonique pulvérise l'ancien record pour une vente de fossile, également détenu par un T. rex, vendu 8 millions de dollars en 1997. Il dépasse aussi celui d’une œuvre sur papier de Paul Cézanne, vendue le même jour pour plus de 28 millions de dollars. Cette vente envoie un fossile précieux pour la science dans une collection privée, et pose un certain nombre de questions. Cela représente-t-il une perte pour la recherche? Ne serait-il pas mieux exposé dans un musée?

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi