| | News

Comment les émotions peuvent influencer notre rapport au climat

Voitures et vélo à Lausanne | Jean-Christophe Bott/ Keystone

Faut-il jouer sur les émotions pour pousser le public à agir en faveur du climat? Oui... et non, selon le professeur Tobias Brosch, psychologue à l'Université de Genève. Après avoir revu et compilé une centaine d'études sur la question reparties sur les cinq dernières années, il conclut que ces émotions sont l'un des principaux leviers pour déclencher — ou empêcher — l’action. Ces travaux ont été publiés dans la revue Current Opinion in Behavioral Sciences.

Pourquoi c'est intéressant. Modifier son comportement en faveur du climat ne va pas de soi pour tout le monde. Mais selon la façon dont les émotions sont mobilisées, elles peuvent aussi conduire à l’immobilisme! Leur rôle est donc central pour alimenter une transition climatique à tous les niveaux.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi