| | news

Comment le CERN entend exister par ses start-up, au-delà des grands accélérateurs

Le robot Medicis du CERN est spécialisé dans la production d'isotopes radioactifs pour la recherche médicale | CERN

A quoi sert l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN)? A cette question, l’on se figure surtout les grands accélérateurs, comme le LHC, qui a permis de prouver l’existence du Boson de Higgs en 2012. Autrement dit, de vastes expériences de physique très fondamentale. Pourtant, la recherche au CERN a des répercussions dans de nombreux autres domaines d’application, par exemple santé, aérospatiale, big data ou algorithmie.

Pourquoi on en parle. Le budget opérationnel du CERN s’élève à environ 1,1 milliards de francs suisses par an. Avec une telle somme, l’institution rend des comptes. «Chaque franc investi dans le CERN rapporte 6 francs à l’économie suisse», avance-t-elle. Il est essentiel pour l’organisation de faire davantage connaître ses partenariats avec les grands acteurs industriels ainsi que ses créations de start-up.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi